Référencement Off Site

Une stratégie de référencement adaptée aux PME en univers concurrentiel

Le SEO est dificile
Rédigé par Rodrigue

Quasiment tous les secteurs économiques voient la coexistence de petites entreprises à côté de géants du web, disposant de budgets SEO et SEM extrêmement importants. Or, dans le web plus qu’ailleurs, David peut facilement arriver à vaincre Goliath, à condition de se focaliser sur les actions essentielles.

Choisir les bons mots clés

C’est le premier point, le plus vital, sans lequel toute stratégie de référencement sera bancale et perdra en efficacité.

Qu’est-ce qu’un bon mot clé ?

Un mot clé qui correspond réellement à votre produit

Inutile d’essayer de racoler le client en cherchant à référencer votre site sur des expressions trop différentes, dans l’espoir de le faire changer d’avis une fois qu’il aura découvert votre offre.

Plus la recherche de l’internaute est précise, plus il a mûri son choix et moins il est susceptible de changer d’avis. Vous allez donc perdre du temps et de l’argent pour des visites qui ne convertiront pas.

Une exception : votre produit, bien que différent, rend exactement le même service qu’un autre. Dans ce cas, il est possible d’aller chercher des prospects, à condition de faire une landing page spécifique qui rassure tout de suite le visiteur et lui fait comprendre que, oui, le tabouret en plastique bleu que vous proposez est plus adapté qu’un matelas flottant pour siroter un cocktail dans la piscine. (Si vous y arrivez, vous pouvez partir vendre des réfrigérateurs au Pôle Nord). Idem vous pouvez vous adresser à un public en fonction de sa localité (un client sur Fréjus peut avoir besoin d’une clim, chose que le Calaisien n’a que faire (rho))

Cette erreur est extrêmement fréquente en ce qui concerne les prix. Si votre Rodofast n’est pas parmi les plus économiques, inutile d’essayer de vous positionner sur « Rodofast pas cher« . Le web permet des comparaisons instantanées de prix, et l’internaute quittera aussitôt votre page.

Un mot clé spécifique

La spécificité est votre force et la faiblesse de votre Goliath de concurrent.

Si on prend l’exemple des centrales de réservations, on s’aperçoit que, malgré les centaines de millions dépensés chaque année en référencement, il leur est impossible d’optimiser chaque page pour chaque destination. Goliath va se concentrer sur les localités qui lui rapportent le plus de chiffre d’affaire (typiquement, les cent premières destinations touristiques dans le monde), pour le reste, il va dépenser de l’Adwords, sans travailler réellement Poufouilly-Les-Flots-Bleus.

En travaillant avec soin toute une batterie de mots clés sur votre cher Poufouilly natal, vous pourrez vous placer en tête des résultats naturels et avoir un budget Adwords minimum, grâce à une landing page de qualité.

Un mot clé qui indique l’intention d’achat

Les mots clés génériques correspondent souvent à des recherches d’informations tout aussi génériques. Ou à des recherches d’information de la part de concurrents.

Quand on dispose de gros budgets, ces mots clés sont intéressants, malgré tout, car, à la façon des chaluts de pêche en eau profonde, ils de nombreux visiteurs intéressants au milieu d’une très grande quantité de visiteurs qui ne vont pas convertir.

Par contre, quand on n’a pas ces budgets, il faut éviter de se battre sur les génériques, et plutôt que « cadeau original », rechercher à se positionner sur « acheter cadeau original », « boutique de cadeau original », « cadeau original livré tout de suite », etc.

Ces mots clés indiquant une intention d’achat varient d’un secteur à l’autre. Dans l’habillement, les tailles sont importantes, dans l’épicerie ou l’alimentaire, le mot « livraison à domicile », etc.

Avoir un site parfaitement optimisé

L’optimisation doit être technique et sémantique. Et, bien entendu, elle doit être faite en fonction des mots clés précédemment choisis.

L’optimisation technique la plus poussée possible

Par technique, on entend tout ce qui touche au code, à la vitesse de chargement, à la structure du template, à la mise en place des micro-formats, des nouvelles technologies comme AMP.

En clair, quand on est petit, on n’en fait jamais trop. Que le site soit bâti sur la base d’un CMS ou d’une solution maison, faites la chasse aux fichiers inutiles, trop lourds, évitez les feuilles de styles multiples (et pire encore, les balises scripts au milieu du HTML), les fichiers javascripts non utilisés, les images non optimisées, utilisez un CDN, la compression, la mise en cache…

Dans le cas de CMS, fuyez les « page builders » qui vont produire un code aussi pourri que des oeufs laissés trois semaines au soleil du Sahara, vérifiez tous les plugins ou modules qui ont tendance à être un peu envahissants, recodez, profilez comme si vous étiez un mécanicien dans une écurie de Formule 1.

Vous verrez d’ailleurs que Goliath a beaucoup de mal à gérer cet aspect là…

Une optimisation sémantique encore meilleure que la technique

C’est là votre atout maître.

D’une manière générale, nettoyez votre template de tous les titres inutiles, les H1 redondants, les titres sans paragraphe de texte en dessous, etc.

Vérifiez que, sur une page, seuls les éléments essentiels sont mis en avant par des titres. A moins que vous souhaitiez vous référencer sur « mentions légales » ou « contactez nous »…

Ensuite, reprenez vos mots clés. Affectez chacun de vos mots clés principaux à une page et une seule page de votre site. Optimisez la pour ce mot clé (sans abuser non plus, restez naturel), et définissez deux ou trois pages qui vont être optimisées pour des mots clés secondaires, et qui vont faire un lien vers la page principale.

C’est ce travail que Goliath ne peut pas se permettre de faire pour les dix mots clés liés à Poufouilly-Les-Flots-Bleus.

Tenez un blog régulièrement mis à jour

La stratégie du blog est extrêmement payante sur le long terme. Elle permet de fournir régulièrement à Google des nouveaux contenus, avec des pages travaillant des mots clés de longue traîne.

Pour être un succès, votre blog ne doit pas être trop commercial (il ne serait pas intéressant), mais il ne doit pas oublier non plus de montrer vos produits et de permettre de passer facilement sur la partie commerciale du site.

Dans beaucoup de cas (prestations intellectuelles, maisons d’hôtes, création artistique), vous vous vendez autant que vos produits. Votre goût ou votre compétence sont clés. Le blog permet de les démontrer, dans un contexte plus large que la partie commerciale de votre site.

Alors que cette dernière doit montrer une jolie chambre avec vue sur les Flots Bleus, un descriptif complet, des prix, le blog va permettre à l’hôtesse de se faire connaître, et d’attirer des clients qui auront envie de la rencontrer, au moins autant que de se prélasser sur les sables d’or de Poufouilly.

Faites quelques liens, quand même…

Mais des liens de qualité. Avec un site bien optimisé sur les bons mots clés et du rédactionnel abondant, les quelques liens vont produire beaucoup plus d’effet que la montagne de « communiqués de presses malgaches » de Goliath. Le retour sur investissement sera là, mais votre investissement aura été du temps et de la réflexion sur la spécificité de vos produits, pas des dizaines de milliers d’euros.

Une stratégie de référencement adaptée aux PME en univers concurrentiel
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Rodrigue

Co fondateur de Soumettre.fr / Passionné par tout ce qui touche aux médias et aux nouvelles technologie. Je rédige sur plusieurs plateformes, n'hésitez pas à me suivre pour en savoir plus.

Laisser un commentaire